top of page

Laissez-moi danser

Un road - trip endiablé, drôle, poétique, féministe, introspectif, incisif et joyeusement subversif. Dalida, Alice et Jeanne prennent la route à un moment charnière de leur vie. Leur quête de liberté questionnera les injonctions sociales et les poussera dans leurs retranchements.

Une comédie profondément humaine.

LaissezMoiDanse-RVB.jpg

 

Les samedis à 17h30

(relâches les samedis 18 et 25 février 2023)

à La Nouvelle Seine

Péniche sur Berges

face au 3 quai de Montebello

75005 Paris

Réservation au 01 43 54 08 08 ou

https://www.lanouvelleseine.com/event/laissez-moi-danser/all/

https://www.billetreduc.com/280113/evt.htm

et toutes les billetteries en ligne.

Samedi 10 décembre 2022

à La Ferme Caillard de Bondy (93)

Vendredi 30 décembre 2022

au Spotlight de Lille (59)

Du 15 au 17 février 2023

au Théâtre Le Petit Manoir à Asnières (92)

Jeudi 9 mars 2023

 à Pont-Saint-Esprit (30)

Retrouvez Laissez-Moi Danser sur

  • Facebook

 

De Delphine Lacouque et Aude Roman  Avec Julie Berducq-Bousquet, Aude Roman et Delphine Lacouque

Mise en scène : Tadrina Hocking Scénographie : Hélie Chomiac Lumière : Esteban Son : Nicolas Martz

Costumes : Benjamin Lefèbvre Affiche : Céline Lacouque Photos de scène : Christine Coquilleau

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

La presse

 

 

"Laissez-moi danser" : à Paris, un spectacle sur l'amitié entre femmes sur fond de road-trip

Par Isabelle Motrot - 6 janvier 2022

Dans leur dossier de présentation, elles ont inscrit cette délicieuse citation de l’actrice Mae West : « Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent. »

Ça en dit long sur la malice des trois comédiennes, et c’est également un excellent pitch pour leur spectacle Laissez-moi danser, récit du road trip de trois copines, au bout duquel en effet, ces filles pas trop sages iront bien là où elles veulent. Et nous avec.

Au départ de l’excursion voici Alice (Aude Roman, co-autrice de la pièce), candide écolo et amoureuse déçue, Jeanne (Julie Berducq-Bousquet), qui tourne le dos à son passé libertin-libertaire pour se marier et enfin Dalida (Delphine Lacouque, également co-autrice), prof brillante tombée in love d’un de ses jeunes élèves.

On s’en doute, le périple et ses péripéties se doubleront d’un voyage tout intérieur pour chacune des quarantenaires.

Cette virée est aussi une très belle balade dans la forêt des interrogations foisonnantes de notre époque. Habilement, la pièce mêle les problématiques les plus intimes aux questionnements philosophiques, effeuille les sujets du couple, du sexe et de l’amitié, explore les problématiques de l’écologie et de la politique, place ses personnages sur les cimes d’interrogations métaphysiques que toutes et tous, nous devons parfois affronter. Et le tout avec humour, s’il vous plait.

Le cœur de ces interrogations reste tout de même … le cœur précisément. L’amour, la sororité, tous les liens qui nous unissent sont l’occasion de dialogues savoureux, qui tombent juste et font passer le public du rire franc au moment d’émotion. On se dit qu’on relirait bien le texte pour le ruminer à loisir. Mais il nous manquerait alors la fougue des trois comédiennes, dont l’énergie est époustouflante. Il en faut pour passer du murmure ému au chant à gorge déployé (ah oui, avec titre, vous vous doutez bien …) avec justesse et timing au petit poil, comme dans les meilleures comédies.

La fin du voyage nous cueille groggy, sourire aux lèvres, cherchant instinctivement nos valises pour quitter la salle, avec l’impression qu’on a fait ensemble un bon bout de chemin.

https://www.causette.fr/culture/scene/laissez-moi-danser-a-paris-un-spectacle-sur-lamitie-entre-femmes-sur-fond-de-road-trip

causette.png
2548800187_0730bf34e4_o.jpg

Par Nicolas Arnstam - Février 2022

Après vingt ans de vie commune, Dalida remet sa vie en question. Elle a quarante ans et, soutenue par ses amies Jeanne et Alice, affronte une crise existentielle. 

L'une va se marier et détient plein de théories sur le développement personnel. Quant à la troisième, elle cache sa fragilité derrière un enthousiasme de façade. En route pour les Cévennes en camping-car, toutes trois profiteront de cette virée pour faire le point sur leurs vies.

Aude Roman et Delphine Lacouque ont écrit avec "Laissez-moi danser" une jolie réflexion moderne sur le féminisme en forme de road trip. Le spectateur s'attache rapidement à ce trio dans cette pièce finement écrite aux répliques percutantes.

Les doutes et les espoirs s'entrechoquent. Les trois amies s'opposent même à plusieurs reprises quand l'une veut rentrer dans le moule mais au bout de l'aventure, c'est leur indéfectible amitié qui leur permettra de rester soudées et de surmonter la crise de la quarantaine.

On se régale de la complémentarité de ces excellentes comédiennes : le tempérament d'Aude Roman, formidable Alice, l'émotion de Delphine Lacouque et la justesse de Julie Berducq-Bousquet.   

Tadrina Hocking met en scène tout ça sans fioritures mais avec beaucoup de précision, de dynamisme et d'efficacité (avec des intermèdes dansés sur des tubes des années 80). C'est à la fois profond et pétillant.

Une comédie autrement plus intelligente que la plupart du genre. Un très beau spectacle sur l'amour, l'amitié, les femmes... La vie quoi !

lien de l'article ici :

http://www.froggydelight.com/article-25417-Laissez_moi_danser.html

 

 

20180912_110916__pexr9k.jpg

 

                               Mars 2022
                               Un road trip moderne et engagé

 "Julie Berducq-Bousquet, Delphine Lacouque et Aude Roman campent avec  beaucoup d’humour et d’humanité le rôle de Dalida, Alice et Jeanne, trois quadragénaires qui partent en road trip en camping-car à un moment charnière de leur vie. (...) « On envoie valser le politiquement correct et ça fait du bien », commente un spectateur enthousiaste. « La pièce aborde des thématiques sérieuses comme la sexualité, la notion de couple, de famille, le vieillissement avec humour et tendresse et c’est rafraichissant », résume Marie, une étudiante conquise par la comédie.(...)"

lien de l'article ici :

https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/un-road-trip-moderne-et-engage
 

LMD-LeFigaro.JPG
Le_Figaro_logo_wordmark-700x126.png

7 juillet 2022

th.jpg

« Un spectacle très poétique et très, très, très drôle. (...)

Mon coup de cœur de début d’année !

Je vous le conseille vivement. »

Franck Duret

                       

                      Spectatif.com

                      Par Frédéric Perez - Novembre 2022

Un spectacle intelligemment drôle et délibérément porteur d’une rage dénonciatrice optimiste, sur un rythme enlevé et avec une interprétation pêchue et convaincante. Un moment de théâtre où la fantaisie rejoint la réflexion pour sourire des bassesses insupportables de la discrimination sexiste et rire de la nique formidable infligée à la gente machiste, mais pas que…

Trois femmes, jeunes quadra, aux prises avec l’intimité et les contradictions de leurs désirs, de leurs doutes sur hier et de leurs rêves pour demain ; trois récits de vie qui partagent le même parcours de libération revancharde pour réclamer et déclamer leur joie d’être libre, le temps d’une bascule, le temps d’une échappée belle et joyeuse aux accents émouvants de la peur de la perte.

« Dalida, Alice et Jeanne prennent la route à un moment charnière de leur vie. Leur quête de liberté questionnera les injonctions sociales et les poussera dans leurs retranchements. »

De considérations en clameurs, de dénonciations en craquages, la narration nous emporte dans une sorte de voyage explosif dans le burn-out de leurs vies. Burn-out d’emprises accumulées, de renoncements empilés, de contraintes et de privations.

Alors, quand survient enfin un après meilleur, comment résister à ses chamboulements ? Pourront-elles accepter les changements ? Sauront-elles les vivre ?

L’écriture de Delphine Lacouque et Aude Roman enchaine les propos féministes bien sentis, justes et saillants, dans la crudité nue de personnages bien campés. C’est crédible et nécessaire, drôle et savoureux.

La mise en scène de Tadrina Hocking ressert avec adresse le regard et l’écoute sur le texte dans les scènes de dévoilement intime ou de découragement colérique et ouvrent celles d’ensemble avec une exposition vive et colorée, poussée violemment contre les portes de la norme.

Les comédiennes Julie Berducq-Bousquet, Delphine Lacouque et Aude Roman brillent par leur engagement total et une expressivité parfaitement maitrisée. Les sensations de leurs personnages sont incarnées avec vigueur et entièreté, l’émotion passe la rampe. Elles savent être aussi drôles que touchantes, chapeau bas !

Une comédie sans innocence et pleine d’humanité. Un texte efficace et drôle. Une mise en vie réussie. À voir sans hésiter.

lien de l'article ici :

https://www.spectatif.com/2022/11/laissez-moi-danser-a-la-nouvelle-seine.html

image_1888510_20151102_ob_25821c_theatre.jpeg

  L'OEIL D'OLIVIER - Chroniques artistiques et rencontres culturelles                         

  Janvier 2023

  Par Marie-Céline Nivière
                              

   Le road-movie théâtral de Trois drôles de dames

 " On a toutes été des jeunes filles nourries de rêves et d’espoir. Le quotidien passe par là. À 40 ans, il est temps de faire le point. Car atteindre la quarantaine ne signifie pas se confiner, surtout de nos jours où la jeunesse ne cesse de s’éterniser. La pièce d’Aude Roman et Delphine Lacouque aborde avec humour et esprit cette période de la vie où il faut appliquer le principe énoncé par l’actrice Bette Davis : « vieillir, ce n’est pas pour les mauviettes ».

Dalida, et oui c’est son prénom, merci les parents ! Donc, Dalida (Delphine Lacouque) est une femme sérieuse et normalement fidèle, qui vient de perdre la tête pour un jeune homme. Elle a décidé de s’octroyer une pause dans sa routine et désire ardemment le rejoindre. Alors, La cougar novice appelle à la rescousse ces deux meilleures amies. Celles-ci ne dérogent pas au dogme que l’alchimie d’une belle amitié se base sur les disparités de caractère. Il y a Alice (Aude Roman), la gentille fille au service des autres qui craque, et Jeanne (Julie Berducq-Bousquet), la libertaire qui s’apprête à se ranger. Les voilà parties en camping-car vers l’aventure, car comme le dit si bien la sex-symbole Mae West : « Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent ».

Mises en scène, avec beaucoup de rythme et une belle poésie scénographique, par Tadrina Hocking, les trois excellentes comédiennes se bataillent et nous transportent. Avec de tels sujets, comme la condition féminine, les relations amoureuses et amicales, les désillusions de la vie, la recherche du bonheur, les rires fusent en miroir. Mais cela n’empêche pas l’émotion de passer par là, au détour d’une phrase, d’un regard. Et vive la crise de la quarantaine !

lien de l'article ici :

https://www.loeildolivier.fr/2023/01/laissez-moi-danser-le-road-movie-theatral-de-trois-droles-de-dames/?fbclid=IwAR3E2w87WexVAK--_TElHCb6GMLaue2puwFyD3puvlrtT572FOvWl0UH5qY

_20220517_175106.JPG

Mai 2022

Par Kendall et Falco

Aller jusqu’au bout du rêve !

Imaginez-vous à la Nouvelle Seine une péniche-théâtre, un écrin intimiste. Vous y êtes bercés de temps en temps par l’un des fleuves les plus célèbres de France. La Barak’A Théâtre vous y invite au voyage. Non sur l’eau, mais sur les routes de France et en direction des Cévennes, tous les samedi à 17h30 jusqu’au 25 juin. 

Laissez-moi danser est une invitation au voyage intérieur, en camping-car autour de la crise de la quarantaine. « Le camping-car c’est comme la vie, c’est plein de petits loquets. » Un trajet extérieur sur des routes intérieures. Les paysages que l’on imagine défiler derrière les vitres sont un prétexte pour faire ressortir tout ce que nos trois amies ont gardé sous le tapis pendant des années. Attention car quand le cœur est à nu, cela peut disjoncter !

(...) Tadrina Hocking, a récidivé d’ingéniosité pour ce spectacle-road-trip. Les tourments des trois filles valsent avec la lumière d’Esteban et le son de Nicolas Martz. Le public est parfois pris aux tripes par le jeu des comédiennes, dont l’interprétation sensible et tout en nuance de Delphine Lacouque, Aude Roman et Julie Berducq-Bousquet est plus que convaincante.

En revenant sur la terre ferme après ce voyage vers le soleil, nous avons hâte de revoir la Barak’A théâtre dans un prochain spectacle.

lien de l'article ici :

https://filledepaname.com/2022/05/14/laissez-moi-danser-a-la-nouvelle-seine/

Théâtre du Blog

Par Philippe Duvignal - Avril 2022

"(...) Des dialogues justes même quand ils sont parfois crus, même et surtout, quand les autrices effleurent des zones d’ombre. (...) Présence indéniable, bon rythme, diction et gestuelle parfaites, texte intelligent et sensible à la fois, tout est dans l’axe."

lien de l'article ici :

http://theatredublog.unblog.fr/2022/04/17/laissez-moi-danser-daude-roman-et-delphine-lacouque-mise-en-scene-de-tadrina-hocking/

                       

    Les Chroniques de Monsieur N

    Décembre 2022

Ce n’est pas un simple Road Trip théâtral entre filles que l’on découvre en allant voir Laissez Moi Danser; c’est beaucoup plus que ça. C’est aussi une histoire d’amitié, d’âge, de liberté et d’envies.

Grâce à l’écriture à 4 mains d’Aude Roman et Delphine Lacouque; nous avons face à nous trois quadras au bord de la crise de nerfs qui, à travers ce road-trip dans la campagne française qui va surtout servir de révélateur; vont profiter de ce moment intime entre copine pour faire une mise au point de la vie, leur vie et la vie en général. C’est un subtil mélange d’humour, de poésie et de psychologie qui nous conte le périple de ces femmes.

Dans la mise en scène de Tadrina Hocking; tout ce périple poétique et existentiel défile devant nous avec un minimum de décors et c’est amplement suffisant. A travers les mots de ces 3 copines; nous avons libre court à notre imaginaire pour avoir dans nos yeux et notre tête les paysages, témoins également de ce Thelma et Louise (et Dalida); sans les morts et avec plus d’humour et de poésie. Le camping-car et les autres « décors » sont juste matérialisés par 2 canapés amovibles qui deviennent tantôt les sièges du dit camping-car (avec phares inclus); des banquettes de boîte de nuit et tant d’autres endroits que je ne dévoilerais pas (il faut bien garder des surprises et le suspens ); et tout le reste, aiguillé par l’aventure de ces dames, tient au fruit de notre imagination.

Côté distribution; elle est autant dynamique et survoltée que l’aventure elle même. Ces 3 comédiennes sont d’une drôlerie, d’une folie et d’une tendresse énorme; autant que leur talent. Elles créent un véritable comique d’opposition par leurs caractères aussi différents l’un de l’autre (et de l’autre); mais de véritables moments d’émotion et de tendresse par cet amour qui les lie depuis tant de temps, et cela donne encore plus de douceur et de poésie à leur histoire.

Delphine Lacouque est totalement survoltée en Dalida; une vraie pile électrique prise d’une crise existentielle après un coup de foudre pour un jeune homme de vingt ans, et prête à tout pour aller le retrouver; quitte à embarquer avec elle ses deux copines, à mentir à son mari; et à remettre en question toute sa vie passée. Julie Berducq-Bousquet est un peu la voix de la sagesse de ce trio; ancienne femme libérée de tout tabou et de toute barrière, elle s’est posée et se marie dans quelques jours; mais n’hésite pas par amitié à installer ces copines dans son camping car pour aider son amie à rejoindre son Crush au fin fond de la campagne française. Aude Roman nous offre une Alice comme on en a parmi nos copines; addict aux séries télé, en l’occurrence sur les vikings; fraîchement séparée et qui va profiter de cette virée pour redécouvrir ce qu’elle avait un peu oublié avec sa vie de famille.

3 femmes qui s’adorent et s’engueulent qui vont faire une petite mais explosive mise en point sur leur vie, la vie et le monde qui les entoure; tel est ce qui va vous faire rire, vous faire réfléchir et vous toucher si vous partez en Road Trip féministe et poétique avec Jeanne, Alice et Dalida. Alors n’hésitez pas; faites comme elles et dansez et chantez en liberté

lien de l'article ici :

https://leschroniquesdemonsieurn.com/2022/12/05/laissez-moi-danser-a-la-nouvelle-seine/?fbclid=IwAR2zFojQxBFN2qGsaY07ffBGxWDN_lJGHWddWuqtwo_Oh8kgy1-JLrHdRdY

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
bottom of page